23 mars 2018

Bon, alors, on en est où ?

-« Putain ! Il reste que trois dosettes de café  ! »

Voilà ma situation, ce matin. Une catastrophe. De toutes façons, c’est la louze depuis que je suis rentré de Norvège. Atterri dimanche midi à Toulouse. Trois heure et demi de route pour rentrer à la maison. Dormi trois heures par nuit pendant notre séjour au festival European Blues Challenge dans la très froide ville de Hell en Norvège. J’espèrais bien pouvoir me poser et me reposer en ce début de semaine à Cognac. Et bien, non ! Le petit dernier, trois ans nous fait la fièvre pendant la nuit ! Bon, ben, voilà, c’est foutu pour le lundi tranquille. Un rendez-vous chez le doc plus tard, je me garde le kid à la maison, à le moucher contre son gré toutes les trois secondes. Le mercredi, c’est la moyenne qui nous fait sa rhyno ! Je me retrouve avec les deux sur les bras ! Impossible, dans ces conditions, de préparer ma présentation de Will Barber pour la conférence de presse du festival Cognac Blues Passions, à laquelle son président m’avait convié. Tant pis, j’improviserai. Le jeudi, jour de la conf’, j’avais réussi à remettre un enfant sur deux à l’école. Pas mal. Mais celle qui me restait, malgré sa maladie, s’est prise de passion pour notre piano et c’est une matinée placée sous le signe de « au clair de la lune » que nous avons passé ensemble. Après avoir trouvé quelqu’un pour garder ma princesse fiévreuse, j’arrive à la salle qui accueille la conférence de presse. Bonne rencontre avec les autres artistes et divers intervenants de la soirée, un petit filage et c’est parti! Plutôt sympa, au final. Moi qui, comme les autres, stressai un peu de parler en public, ça s’est plutôt bien et vite passé et le petit jam final avec Gaëlle Buswell, Aymeric Maini, Charlie Fabert, Amandine rose, Leon Newars et Denis Agenet qui reprenaient tous en choeurs mon refrain hommage à la boisson : -« love my cognac, gotta have my cognac! » était vraiment un chouette moment. Le repas qui s’est ensuivi et m’a permis de rencontrer des gens de la scène cognaçaise et de rattraper le temps perdu avec les « vieux » copains musicos, m’a quand même amener à me coucher à une heure du mat’ et le réveil de se matin pour habiller celui des deux enfants qui va à l’ecole a bien vrillé mes tympans! Et bien, nous voilà arrivés au moment fatidique où je m’aperçois qu’il n’y a bientôt plus de café et d’ailleurs plus grand chose à manger tout court. Demain, je pars faire mon concert avec Kathy Boyé au festival Lax n’ Blues. J’ai cinq heures de route. Départ à neuf heures trente pour une balance à quinze heure trente pour ensuite attendre dans les loges, en espérant qu’il y en aie, l’heure du concert, c’est a dire dix-huit heures quarante cinq. Ensuite, heureusement, ce sera le feu et on trouvera l’énergie dans la musique pour dépasser la fatigue d’une Semaine bien chargée!

voilà un petit extrait de la vie d’un Blues man père de famille. J’espère que ça vous a changé des posts facebook.

bise et à bientôt sur la route du Blues

Sam MisterTchang

Posté par mistertchang à 09:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 mars 2018

Concerts de mars

mars

2 misTer Tchang solo chez cathy et denis à saint avis sénieur

3 avec Kathy Boyé et le DTG Gang à saint jory 

du 15 au 18 à Hell en Norvège avec Kathy Boyé et le DTG Gang pour le European Blues Challenge

24 avec Kathy Boyé et le DTG Gang au festival Lax n’ Blues à lax 

30 avec Kathy Boyé et le DTG Gang à bergerac au Music hall pour le festival blues pourpre

 

Posté par mistertchang à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]